15 septembre 2017

Pink Mamma, la restauration italienne à étages

Flammes en rose



Pour ceux qui ne suivraient pas l'actualité estivale des restaurants parisiens, LE groupe dont on parle depuis 3 ans, aka Big Mamma, a ouvert son 6e et dernier opus. "Pink" veut vous montrer la vie en rose, à coup de flammes de barbeuque et de grigliati en reconstituant une trattoria florentine autour de la viande


A force de faire chauffer la braise, la température a-t-elle dépassée la limite? Si le four à pizza est toujours au bois, les clients seront-ils lassés de l'espoir laissé et de l'attente lascive à laquelle tous ne s'habituent pas?


Ont-ils atteint le sommet?


Même si on ne peut toujours pas faire de réservations, il est quand même permis d'émettre des réserves. La dernière tendance à la mode est de critiquer le concept et le story telling. Comme vous le savez, Les Tasters n'aiment pas hurler avec les loups. On était peu nombreux à évoquer les soucis au début, on ne saura peut-être pas plus à les défendre aujourd'hui! Des problèmes il y en a, notamment une inadéquation entre le discours et les faits, mais nous ne pouvons en dire plus.

Tout le monde sait qu'en France, on détestent les chaines (sauf les rappeurs, et encore, faut qu'elles soient en or). Et on a vite fait d'accoler le mot. D'où l'idée brillante des 2 patrons - et fins observateurs de la restauration, outre-manche en particulier - de "décliner" les établissements.
On les a tous fait, et chacun est différent (il y a un article pour chaque ouverture sur le blog). Mais tous proposent un univers. C'est la clé de la réussite actuelle, avec celle des prix bas et des ingrédients frais de qualité.

La veranda

Pink évoque une Italie enchantée, pastorale, fleurie: une trattoria familiale et accueillante à la campagne où l'on vient manger ce que l'on a l'habitude d'aimer. De bons petits plats de comfort food qui plaisent aux parisiens d'aujourd'hui: burrata, jambon Parme fondant, pizza napolitaines au feu de bois, pâtes maisons servis dans des casseroles anciennes, jolies vaisselles réalisées pour eux et typique, etc... . Même les italiens aiment à s'y retrouver.

Ils sont dans leur assiette!

Mais l'idée de fond est d'en faire un spéctacle gai et joyeux. A l'image de la maison originelle à Londres, dont il est le succé(s)dané, un club-restaurant. Peu l'ont remarqué.
La modernité est entrée via les cocktails et les multiples espaces. Sur ce point, cet immeuble-restaurant est une réussite et un aboutissement à la fois. 

Vu sur le grill et le four à bois


Le rdc en cottage, le 1er étage en taverne ouverte sur la cuisine, la véranda plus petite avec végétation et puit de lumière.
Les escaliers décorés de vieux tableaux façon relais de chasse ancien apportent de la chaleur et du style.

Pas de queue!

Pour la cuisine, la chambre froide de maturation de viande française donne du crédit au projet, bien que les races ne soient pas mises en avant (!).
Parmi les steaks de différents formats, règne les massives pièces a partager, ainsi que les viandes froides, appréciées aussi en Italie.
Il est toujours possible de choisir les fameux plats à partager, les belles pizzas, pâtes ou même les salades. Pour ceux qui en feront leur cantine.


So WTF? Quel est le problème? 

Le repas
Bien grillée! Avec son citron de circonstances

Pour satisfaire cet appel au voyage, nous avons cédé à l'invitation: la "Fiorentina Cut"
Un Tbone steak de 800gr prédecoupé selonla règel et accompagné de son citron et de ses patatines rôties, servi uniquement pour 2.
En un mot, un régal. Superbe cuisson au charbon, beau morceau, simplement assaisonné de sel et d'estragon.
Les patates étaient aussi impeccables, bien cuites, un peu plus grasses qu'en France mais moins qu'en Italie!
Le plus surprenant, la sauce chimichurri! Et là certains ont tiqué. L'excellente Esterelle Payanni s'en est plaint, arguant d'un mélange des genres hors sujet. 

Parfaitement doré

Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il ne s'agit pas de reproduire à l'identique, de faire comme en Italie. C'est une proposition à l'anglaise où l'on choisit ce qui nous plait, dans différents mondes, pour créer une association sans bornes. La meilleure sauce de l'univers pour accompagner une grillade, point barre.
A sa décharge celle-ci est italianisée. Cela dit, il manquait la roquette fraîche, l'accompagnement idéal des viandes à l'italienne (en "contorni" toutefois). 



C'est donc plus une steak house anglo-saxonne sur l'Italie que d'un pur grill transalpin dont il est question.
Pour ceux qui se pose la question fondamentale de savoir si ce restaurant à étages atteint des sommets, si le concept est à tiroir(caisse?) ou si l'on est dans un Disneyland, la réponse est: ce n'est pas le sujet, paradoxalement.
On y mange bien, sans se prendre la tête, sans être au top, dans une ambiance et un décor qui ne cherchent pas à convaincre mais à séduire.
De la nourriture pour millenials, prompt a préférer des ambiances plutôt que la véracité, qui ne s'y connait pas trop tout en en ayant entendu parler, et qui apprécient le souci de faire plaisir sans négliger aucun détail.
De toutes façons, les clients laissent le trottoir (la croûte) des pizzas - la meilleure partie - et apprécient la burrata - le fromage le moins goûtu, ce qui veut tout dire!



Pink Mamma
20bis rue de Douai
Métro St Georges, Pigalle
Tél: 09 83 55 94 52

Pas de resa
600 places en 2 services

Viande de 15€ a 33€/personnes
Carte de cocktail et belle cave de vins italiens abordables
Ouvert de midi à 14h15 et le soir

Nos autres articles sur le blog Pizzeria Popolare, Big Love Caffè, Mamma Primi, East Mamma  

Tableau de chasse!
La chambre de maturation
Un nouvel ami

1 commentaire:

  1. Comme vous le savez, Les Tasters n'aiment pas hurler avec les loups.

    RépondreSupprimer