30 novembre 2017

Le Scone Café arrive à quai

La nouvelle madeleine?



Ultra courant dans les pays anglo-saxons (Marché de 64 millions de £ en Angleterre selon Wikipedia!), le scone arrive en cati mini en France. Mais Les Tasters sont sur le coup!


Ainsi que ce café-cantine qui ne l'a pas mis à toutes les sauces mais plus intelligemment, s'en sert comme accompagnement en sucré ou salé de leurs petits plats maison mitonnés avec soin. Certes, on les retrouve en version goûter avec de la crème ou  du beurre et de la confiture, du lemon curd ou du caramel. Et sorti chaud du four tout au long de la journée!




Bon, on va mettre les "foot in the plate" et parler de notre ressenti. Bien qu'ils se rapprochent en bouche notamment de leur congénères anglais, il s'en détachent aussi. On retrouve ce goût caramélisé de pâte cuite, un peu sèche. Sans le côté friable toutefois.

Cela est du à la méthode de fabrication et correspond à un choix de la chef, pour éviter le côté lourd selon ses paroles. Cela me permet  de faire un point scone. Dans la recette de base, il n'y a pas d'oeuf. Ce sont des pains et non des cakes, à la texture friable qui se conservent. C'est exactement ça que j'ai du mal à retrouver en France. Pourquoi? Parce qu'on n'aime pas trop les particularités. Il faut que tout soit absolument gourmand. Alors on le transforme en gâteau moelleux, en une sorte de cake.

Ici, c'est un choix maîtrisé donc je ne saurais le lui reprocher, d'autant que ce parfum de beurre cuit proche du caramel - très présent à l'odeur - si caractéristique de cette spécialité irlandaise, est bien présente. Le choix de lait fermenté est un plus et donne de la douceur.

Mais l'autre atout du lieu, outre le décor clair et reposant, est la cuisine fraîche, maison, de saison qui change constamment. Une carte courte autour d'un plat chaud, bol omnivore, soupe et une salade végétarienne prenant le nom de fleurs. La touche de la créatrice Géraldine (ex Digital girl).

tartare de betterave,oeuf mimosa et ricotta
 aux herbes fraiches,
 sur un lit de quinoa croquant



Le repas:
A la base, j’étais bien tenté par le plat chaud mais il n'était plus dispo (mijotée de pois chiche aux aubergines et tomates aux épices). Ce qui nous donne un indice sur le succès de ce café. De même pour la salade "Cyclamen" (tartare de betterave,oeuf mimosa et ricotta aux herbes fraîches, sur un lit de quinoa croquant)  laissé de côté au profit du bol, qui me paraissait être un bon choix de test vu le parti pris, et aussi par la présence de fregola (pâtes sardes):

Aiguillettes de canard, clémentine, oignon rouge,
 fregola torréfiée, noix caramélisées / scone nature
Poire pochées au Rooibos, chocolat, noisettes

Aiguillettes de canard, clémentine, oignon rouge, fregola torréfiée, noix caramélisées / scone nature
Malgré ma méfiance envers le choix de clémentines crues et de canard cuit servit froid, la salade était assez gourmande. Certes, elle est assez saine, c'est-à-dire pas trop grasse, ni salée. La viande était bien cuite et donc pas sèche. J'aurais certes bien aimé un légume ou un fruit plus confit mais cela aurait chargé l'ensemble.

La formule soupe: Velouté de champignons à l'estragon / scone zaatar
Riz au lait de coco et sesame

Velouté de champignons à l'estragon / scone zaatar
La soupe du jour a bien démontré que l'on avait bien affaire à de la cuisine. La patronne a choisie une pâtissière passée par Ferrandi pour l'aider à mettre en place ses bonnes idées. Ce qui donne de la maîtrise technique. Et de la profondeur dans les saveurs.


Poires infusées au Rooibos, chocolat, noisettes
Fin et délicat, équilibré, sans surcharge pour une fin de repas de déjeuner sur une note légèrement sucrée.

Riz au lait de coco et sésame
Vu qu'il n'y a pas que les scones dans la vie, il était judicieux de taster un des desserts appétissants. Et j'ai pas été déçu. Hyper dense et crémeux, presque comme un gâteau de riz, pas trop sucré et parfumé.


Évidemment, la tentation est grande de prendre un thé pour les accompagner. Mais plus grande encore est celle de boire un petit expresso de chez Pfaff, même préparé sur une Jura. Ce qui fait rentrer le resto dans la catégorie café cantine plutôt que coffee shop.


Une bien belle adresse de déjeuner avec des recettes fraîches et variées en total fait maison. Certes, ce type de lieu se multiplie mais dans le fond, c'est tant mieux. Parce que les croques surgelés ou les salades en sachet des cafés tradi parisiens sont soûlants, inintéressants et dépassés. Et bien trop chers pour du réchauffé...
Ici, tout est calme, végétal et volupté. Grâce à l'accueil tout en douceur de Géraldine, à sa cuisine inventive et originale et au cadre reposant.


Le Scone café
11 rue Bertin Poirée, 75001 Paris
Métro: Châtelet, Pont Neuf
Tel: 01 40 20 06 74
Facebook

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h

Plat chaud 9€; salade 9€; Le bol 11€; soupe du jour 7€, tous avec un scone au choix
Dessert ou mini soupe ou scone beurre/crème/confiture 3€
Menus salade 12€; Soupe 10€; Plat du jour ou  Bol du jour + scone + dessert + boisson 14€
1 scone sucré + 1 boisson chaude au choix 5€
café 2€, thé, 3.50

Vous savez qu'en ce moment, je les traque et les piste dans tout Paris (si vous avez des bonnes adresses nouvelles, je suis preneur).  C'est ainsi que Stéphanie Guillemette m'a soufflé dans l'oreillette ce nouveau spot


scone nature, zaatar ou sucré?

1 commentaire: